Sur quoi pariez-vous ?

Jeudi 27 février à 20 h 30, le Grand Conseil genevois devrait étudier l’initiative des Vert'Libéraux pour l’abolition des rentes à vie des Conseillers d’État qui a récolté plus de 8 000 signatures.

Nous verrons si cette initiative, qui est la seule à garantir un traitement équitable entre ces élus et le reste de la population genevoise, est acceptée.

Pour information, le Conseil d’État demande au Grand Conseil de la refuser en faveur de son propre projet de rente, concocté par ses soins, pour lui-même.

Pourquoi un Conseiller d’État qui quitte son poste (quelle qu’en soit la raison) devrait bénéficier de plus de deux ans d’indemnités auxquelles peut prétendre tout Genevois en cas de perte d'emploi ?

Les propositions du Grand Conseil et du Conseil d’État, contrairement à notre initiative, ne garantissent pas cette égalité de traitement avec le citoyen.

Par ailleurs, c'est le même Conseil d’État qui voulait demander à ses employés des efforts sur ses retraites, il y a de cela quelques mois seulement...

Les jeux sont faits ... Rien ne va plus ...

Commentaires

  • N'est-ce pas chercher midi à quatorze heures ? N'aurait-il pas fallu payer Madame Leuthard plutôt un million CHF par année au lieu de CHF 500'000, mais lui interdire de dorer son carnet d'adresses chez Stadler Rail ? Le problème est la pratique de la porte tambour et non pas la rémunération des élus.

Les commentaires sont fermés.